Partagez | 
 

 Playground ◊ Jaya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



messages : 85
dispo pour un rp ? : yaaaaas
avatar : Taron Egerton
age : 31 ans
occupation : second de cuisine
relationship status : Ca dépend des jours
MessageSujet: Playground ◊ Jaya   Sam 24 Fév - 16:51

« Ouais c’est ça, ok, cool, à demain ! » Edward coupa court à la discussion, une impolitesse que ne manquerait pas de relever son chef demain. Il l’entendit maugréer au loin, avec surement des injures à son attention. Le service était terminé, qu’on lui lâche la grappe. Il n’avait de toute façon pas écouté un traitre mot de ce dont il était question. Il prit le temps de vérifier avec son téléphone portable que Jaya n’en avait pas profité pour lui faire faux bond, avant de presser le pas dans les rues de Londres, attraper les transports correspondants pour laisser officiellement la nuit commencer, lorsque pour d’autres, elle était déjà bien entamée. Pour l’instant tout semblait se passer comme sur des roulettes et de façon un peu inespérée. A croire que l’incident de la dernière fois avait joué en sa faveur. La brune était toute disposée, pendant combien de temps, ça restait à voir. Autant donc en profiter avant que je ne sais quelle mouche la pique, et qu’elle recommence à faire sa tête de pioche. Ce qui pouvait arriver à tout moments, on est bien d’accord.

Il la réceptionna peut de temps après, persuadé que se cachait des fringues de canon, habillant son corps de canon, derrière manteau. Il se garda pourtant tout commentaire du genre, parce que ça pouvait vite se transformer en roulette russe, cette histoire : ce qui était un compliment pouvait se transformer en balle perdue avec elle, il n’allait pas s’y risquer. Pas sans plusieurs bières dans le nez en tout cas. « Tu vas voir, ce sera bien plus fun que n’importe quelle soirée Netflix » lui assura t-il, impressionné sans le lui dire qu’elle ait fait l’effort de se caler à son emploi du temps chaotique. Ils grimpèrent les quatre étages dans ascenseur de l’immeuble et ce ne fut pas difficile de trouver la porte concernée puisque la musique s’entendait sans peine de l’autre côté. La fête était en train de battre son plein. «  Bon, cette fois, évite juste de te casser en plein milieu du rendez vous, je sais que c’est ta spécialité, mais c’est pas vraiment ce qu’on appelle les bonnes manières. » ricana t-il en espérant qu’il n’y ait pas de sale conne pour venir leur casser les pieds. Il n’avait pas trop cherché non plus à savoir comment Jaya se sentait depuis son agression, estimant que si elle avait voulu en parlé, elle l’aurait déjà fait. Sans attendre, il lui colla un verre dans la main, en espérant que la faire boire lui rendrait cette nana sympa et marrante qu’il s’était employé à garder dans ses souvenirs. La Jaya rabat joie et moralisatrice n’avait rien à faire ici ce soir.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Let’s get drunk together ◊ So I can kiss you and blame it on the vodka. © Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 282
dispo pour un rp ? : Yep, always.
avatar : Priyanka Perfect Chopra, Queen of India. (ouais rien que ça !)
age : 29/04/86 (31 ans en 2017 - 23, 24 ans en 2010 - 19, 20 ans en 2006)
occupation : Hot English teacher at Holland Park High School.
relationship status : Célibataire en 2017 et en 2010, en couple avec un connard (Edward) qui lui brisera le cœur en 2006.
MessageSujet: Re: Playground ◊ Jaya   Sam 24 Fév - 18:40

Quand il s’agissait d’Edward c’était toujours compliquée, parce que c’était une sorte de perpétuel combat intérieur pour Jaya. Une part d’elle voulait passer à autre chose, arrêter de lui en vouloir pour ce qu’il avait pu faire par la passé et apprendre à connaitre ce nouveau Edward. Puis une autre part d’elle avait toujours de la rancœur et avait surtout peur que l’histoire ne se répète. Cette peur de refaire les mêmes erreurs, naïvement, de se faire de nouveau avoir par ces beaux yeux bleus et de finir une nouvelle fois le cœur brisé. C’est pour ça qu’au grand malheur d’Edward, c’était un coup chaud, un coup froid, un coup oui, un coup non. Elle réfléchissait trop aux conséquences, trop à où ces petits rendez-vous à répétition allaient la mener. Bref c’était compliqué, alors qu’au fond ça pouvait être simple. Il suffisait qu’elle laisse les choses se faire. Qu’elle lâche un peu prise… pour une fois.
Leur dernière rencontre avait été catastrophique : l’une des nombreuses ex d’Ed c’était invitée à leur table et avait ruiné ce tea time qui aurait pourtant pu être un agréable moment. La soirée quant à elle aurait pu être mieux, sans aucun doute. Quoi qu’il y avait quelque chose d’assez romantique dans le fait qu’il soit venue la sauver… Mais bon, ce n’était pas comme ça que Jaya avait imaginé sa soirée. D’un commun accord avec elle-même, elle avait donc décidé qu’elle n’attendait rien de ce nouveau rendez-vous. Elle n’attendait pas d’excuses pour ce qu’il avait pu faire il y a des années de ça, elle n’attendait pas qu’il soit romantique, qu’il soit parfait… Elle allait simplement profiter du moment et arrêter d’overthink every little thing. De toute façon, quoi qu’ils fassent ce soir, ça ne pouvait pas être pire que leur dernier rendez-vous.
Il avait évoqué une fête, sans plus de détail, alors Jaya avait opté pour une robe noire. C’était habillée mais pas trop, au cas où Edward ne l’amène dans une fête étudiante ; sexy mais pas trop, histoire de ne pas lui donner de faux espoirs... Bref une tenue parfaite pour toute occasion (literally, même pour un enterrement). Elle avait glissé ses pieds dans une paire de talons, enfiler un manteau, attraper son sac et avait rapidement rejoins Edward, qui depuis leur dernière rencontre avait visiblement bien retenue l’adresse de la jeune femme. (Du coup à quoi bon vouloir à tout prit couper les ponts avec lui alors qu’il pouvait littéralement camper devant chez elle si elle refusait de répondre à ses appels.)
La soirée se passait visiblement chez quelqu’un. L’ancienne Jaya would have read into that, puisque clairement ce soir elle était son ‘plus one’ ce qui, when you think about it, could mean something… right??? Mais … non. Not overthinking, not tonight, ce n’était qu’une fête quelconque, chez quelqu’un. Puis il devait y avoir de l’alcool et du monde donc oui, ultimately c’était mieux qu’une soirée netflix.
Ils grimpèrent les 4 étages (un peu de cradio avant de manger des petits fours) pour rejoindre l’appartement du quel s’échappait de la musique. Et alors qu'il s'apprétait à pousser la porte, Edward lançait déjà les hostilité. 1Ok she was trying her best to be open minded and nice et de ne surtout pas jouer les rabat joie, mais, let’s face it : He was always asking for a fight ! Ce genre de petites remarques agaçaient Jaya et elle mourrait d’envie de lui dire qu’il n’avait aucunes bonne manières, qu’elle était partie à cause de cette pouf qui était venue tout gâcher, et que ce n’était pas sa spécialité… Bref elle voulait tout nier en bloque. Mais Edward l’entraina à l’intérieur et, à quoi bon se prendre la tête maintenant qu’elle avait un verre à la main. Elle en bu deux bonnes gorgées comme pour faire glisser les remarques désagréables du blond avant d’esquisser un petit sourire. C’était dégueulasse. Elle n’avait aucune idée de ce qu’il y avait dans son verre et c’était loin d’être une bonne bière ou un vin blanc bien frais. Gosh, elle avait vieilli. « Plus qu’à espérer qu’on ne croise pas une crazy ex girlfriends. » finit-elle par lâcher. Hm, she tried, mais c’était plus fort qu’elle il fallait que ça sorte, surtout maintenant qu’elle avait bu de ce truc immonde qui lui avait brûlé la gorge. « C’est la fête d’un ami ? Ou t’as pour habitude de t’incruster chez les gens ? »


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
I Could Use a Love Song + Usually a drink will do the trick. Take the edge off quick, sitting in the dark, With a shared cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 85
dispo pour un rp ? : yaaaaas
avatar : Taron Egerton
age : 31 ans
occupation : second de cuisine
relationship status : Ca dépend des jours
MessageSujet: Re: Playground ◊ Jaya   Dim 25 Fév - 0:06

Les cartes étaient désormais redistribuées. A force de lui prouver que chacune de ses intentions étaient louables, Edward se disait que Jaya allait bien finir par baisser sa garde un jour ou l’autre. Peut-être même se souvenir comme lui, de ces moments sans prise de tête où c’était simple et où ils rigolaient bien, sans sous entendu ni même histoire de sentiments qui avaient tout gâché. Il avait bel et bien une idée précise en tête qui se cachait derrière tout ça, mais bizarrement, elle ne prédominait pas dans son esprit, tandis qu’ils s’inséraient tous les deux dans la soirée. Et puis Ed n’était pas dupe. Soit elle y mettait un peu de bonne volonté elle aussi et ça pouvait être franchement cool soit Jaya pouvait prendre un aller simple pour chez elle. Il n’allait pas lui courir après éternellement, et hors de question de lui admettre qu’il avait pensé à elle trop de fois ces dernières semaines, pour prétendre qu’il n’en avait rien à foutre. Heureusement, ça, elle ne le savait pas. Il en profita pour la reluquer pendant qu’il était en train de leur servir des verres, et qu’elle ne lui prêtait aucune espèce d’attention. Elle était bien trop occupée à cracher son venin, à croire qu’il coulait en elle une forme de poison inépuisable. « C’est clair. » affirma t-il, sans se démonter, et parce qu’après tout, elle n’avait pas tort. Ca va, il ne s’était pas tapé tout Londres non plus, et pouvait espérer un peu de répit du côté de ses anciennes conquêtes. « Et t’inquiète, j’ai assez de potes pour ne pas avoir besoin d’aller squatter chez les autres. Même si j’ai pas encore vu sa tronche. » Il le chercha rapidement dans la foule tout en inaugurant son verre, tellement infâme que cela ne manqua pas de lui faire arracher une grimace « C’est dégueu ce truc, arrête de boire ça. » De la même façon que quelques secondes plus tôt, il récupéra le gobelet de Jaya pour l’abandonner sur la table toute proche, à côté du sien. Le but n’était quand même pas de lui perforer le thorax avec cette merde. S’arracher la gueule pourquoi pas, mais les limites n’étaient plus les mêmes qu’il y a dix ans, quand il avait encore le luxe de pouvoir pioncer jusqu’à quinze heures. Ed préféra ne même pas penser au réveil, dans quelques heures.

Il finit par leur dégoter une bouteille de vin, sans doute loin d’être la meilleure, mais sûrement plus potable que le reste. Il y avait toujours les deux trois conneries à bouffer à côté pour faire passer la pilule. « Mais tu sais ce type Jared, tu le connais peut-être, il était à Oxford. C’est lui qui m’a refilé un plan pour bosser dans un bar là bas, à un moment. » Finalement meubler la conversation était plus difficile qu’il n’y paraissait, puisque pour une fois, il n’était pas concentré pour emballer Jaya. Parler de lui, ce n’était pas trop son délire, mais ce n’était pas gratuit. Juste un chemin détourné pour l’amener elle aussi à se confier un peu plus. « Tu penses que tu vas rester à Londres, où tu comptes bouger un de ces quatre ? » C’était un peu comme réapprendre à se connaître. Ce n’était peut être pas si désagréable.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Let’s get drunk together ◊ So I can kiss you and blame it on the vodka. © Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 282
dispo pour un rp ? : Yep, always.
avatar : Priyanka Perfect Chopra, Queen of India. (ouais rien que ça !)
age : 29/04/86 (31 ans en 2017 - 23, 24 ans en 2010 - 19, 20 ans en 2006)
occupation : Hot English teacher at Holland Park High School.
relationship status : Célibataire en 2017 et en 2010, en couple avec un connard (Edward) qui lui brisera le cœur en 2006.
MessageSujet: Re: Playground ◊ Jaya   Dim 25 Fév - 0:44

Il avalait la pilule, puisque au fond Jaya n’avait pas totalement tort, il ne voulait pas plus qu’elle tomber sur une ex un peu relou. Ce n’était pas plus mal, ils étaient au moins d’accord sur ça. Edward assura connaitre la personne qui organisait cette fête, ce qui étrangement rassurait un peu Jaya. Elle avait trop de souvenir de soirées improvisés près du campus où Ed ne connaissait personne mais où il s’invitait, avec une bande d’ami et Jaya, et où ils foutaient le bordel pendant qu’elle se demandait pourquoi elle les avait suivis. Mais ce soir le Edward qui se trouvait devant elle était un autre Edward. Oui, un mec mature qui grimaçait même en prenant une gorgée de cette horrible boisson. À une autre époque il aurait certainement ris avant de boire cette horreur cul-sec, mais pas ce soir. Il débarrassait Jaya de son verre avant de dégoter une bouteille de vin. Thanks god, il n’avait jamais été aussi attirant qu’en cet instant (ça c'est pas totalement vrai but anyway). Il servit deux gobelets de vin et Jaya s’empressa de boire une gorgée de cette merveille qui, bien que bon marché faisait totalement l’affaire. Déjà parce qu’elle n’avait pas le palet d’un sommelier et puis surtout parce que après ce qu’elle avait bu n’importe quel alcool était un délice. Elle hocha rapidement la tête lorsqu’il évoqua Jared. « Oui je me souviens de lui. Grand, blond qui fumait beaucoup. » C’était un de ces mecs qui connaissaient tout le monde à Oxford, il avait trouvé un job pour Ed en un rien de temps. Jaya l’avait, évidemment, rencontré via Ed puis une fois qu’ils avaient rompu elle n’avait pas gardé contacte. À vrai dire elle n’avait gardé contact avec aucun des amis d’Edward, voulant un nouveau départ et puis parce que au fond, sans Ed elle n'avait pas grand chose en commun avec mes amis de ce dernier. « Donc il est sur Londres maintenant ? il devient quoi ? » ça aurait été plus simple d’aller le lui demander directement mais bon, c’était une excuse pour discuter, puisque au fond elle s’en foutait un peu de Jared. Elle balaya rapidement la salle du regard, notant quelques visages familiers, si c’était bel et bien la fête de Jared il se pouvait qu’elle retombe sur pas mal d’anciens amis d’Oxford. Et étrangement l'idée d'être vu une nouvelle fois avec Ed l'embêtait un peu. Comme si elle craignait de passer pour une fille pathétique qui après toute ces années sortait toujours avec celui qui l'avait tromper avec la moitié du campus... ouais ça craignait un peu. Mais bon ils ne sortaient pas ensemble donc dans le fond elle n'était pas si pathétique que ça.« Tu penses que tu vas rester à Londres, où tu comptes bouger un de ces quatre ? » reprit-il. Jaya reporta son attention sur lui, le détaillant rapidement du regard comme s'il devait y avoir un sens cacher à cette question. dear lord, stop overthinking. « Non, j’ai pas l’intention de bouger. Ma famille est ici, mes amis sont ici… et j’ai un boulot. Donc, j'ai pas de raison de vouloir partir. » En fait, elle n’avait jamais imaginé partir de Londres. Elle était née ici, c’était sa ville et elle s’imaginait difficilement vivre ailleurs. Le reste du pays lui semblait fade et ennuyeux. Pour une semaine de vacances oui mais pour plusieurs année.. non. Pareil pour l'Inde, c'était sympa d'aller y voir ses grand-parents mais jamais elle ne voudrait y vivre. Elle s'y sentirait trop perdu. Ici c'était chez elle, il y avait ce côté rassurant qu'elle appréciait. « Tu comptes bouger toi ? » demanda t-elle à son tour. Après tout il était chef de son restau right ? Enfin c’est ce qu’il lui avait dit, donc il pouvait bien tenter l’aventure et ouvrir un restaurant ailleurs.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
I Could Use a Love Song + Usually a drink will do the trick. Take the edge off quick, sitting in the dark, With a shared cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 85
dispo pour un rp ? : yaaaaas
avatar : Taron Egerton
age : 31 ans
occupation : second de cuisine
relationship status : Ca dépend des jours
MessageSujet: Re: Playground ◊ Jaya   Dim 25 Fév - 17:45

C’était un retour dans le passé, alors que ce qu’Ed cherchait, c’était marquer le présent – l’ironie aimait bien se pointer là où on ne l’attendait pas. Les amitiés n’échappaient pas aux règles de la fac et se faisaient et défaisaient aux rythmes des semestres, des examens, chacun traçant la route qu’il avait choisi. Des potes d’Oxford, Edward en gardait quelques un mais tant que ça, et Jared en faisait parti. Il n’avait pas calculé sur le coup que Jaya lui était très lointainement liée, par la force des choses. Sinon peut être aurait-il choisi une autre occasion pour se pointer avec elle. Comme cette dernière l’avait si justement relevé sans le savoir, ce gars, par sa consommation abusive de drogues, était aussi un excellent fournisseur. Si leur présence ici incluait passer du bon temps, elle était également intéressée. « Il bosse dans la sécurité. » éluda t-il, parce que ça ne l’intéressait pas de s’amuser à refaire le parcours de ce gars pendant des heures.

Patailler avec son ex, ce n’était pas si simple non plus, mais fort heureusement celle-ci ne paraissait pas être dans un rapport de force ce soir. Puisqu’il était loin d’en être à sa première soirée, il repéra sans mal des places dans le canapé en train de se libérer, et sans perdre de temps, il s’affala dans ce dernier, ôta son téléphone de sa poche pour répondre rapidement à un sms avant de le laisser trainer sur la table basse. « T’es prof déjà, c’est ça ? » évidemment qu’il avait retenu l’information, et justement, c’était tout l’inverse qu’il voulait laisser prétendre. C’était une vieille combine à deux balles, mais si on l’utilisait toujours, c’était bien parce qu’elle était efficace. « T’es prof de quoi d’ailleurs ? Tu l’as jamais dit. » tous ces secrets là, à croire qu’elle bossait pour la NASA. C’était un peu du même stratagème dont il usait, et l’avantage, c’était qu’en général, il n’y avait personne pour s’en rendre compte. « Ouais, sûrement un de ces quatre. » Une bonne façon de dire plus ou moins la vérité, tout en restant vague. Sur le principe, ça le tentait bien – il y avait la France pas loin, sur le plan gastronomique, ils se défendaient pas mal. Pourtant ça ne risquait pas d’arriver, planter sa mère était exclu, et en plus avec l’établissement de merde dans lequel elle était, il avait déjà du mal à joindre les deux bouts. Alors dormir au pied de la tour Eiffel, ça le tentait moyen, autant le regarder à la télé. « J’compte pas devenir le cuistot officiel de la reine, ça c’est clair. » dit-il en s’étirant – action savamment étudiée pour ensuite laisser son bras reposer nonchalamment sur le haut du canapé, derrière les épaules Jaya. Bah oui. Quand même. L’écran de son portable choisi de s’éclairer, annonçant un numéro inconnu cherchant à la joindre, qu’il laissa sonner dans le vide. Non parce que c’était censé être un horaire bien chelou pour appeler les gens au milieu de la nuit, donc sûrement un abruti cherchant à lui faire une farce. Et puis, il avait surtout déjà bien à faire ici. « Je te dois aussi un dessert, à cause de ton emplumé de mec. » et gnagnagna comment est-ce que tu sais ça, il l’a voyait déjà venir. L’assiette de Jaya était revenue en cuisine pratiquement pleine ce soir là, et vu comme il s’était fait chambré par les autres, le message était bien arrivé jusqu’à ses oreilles de la salle aux cuisines. « Et franchement, tu sais pas ce que tu rates ! » l’humilité n’était pas vraiment une option.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Let’s get drunk together ◊ So I can kiss you and blame it on the vodka. © Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 282
dispo pour un rp ? : Yep, always.
avatar : Priyanka Perfect Chopra, Queen of India. (ouais rien que ça !)
age : 29/04/86 (31 ans en 2017 - 23, 24 ans en 2010 - 19, 20 ans en 2006)
occupation : Hot English teacher at Holland Park High School.
relationship status : Célibataire en 2017 et en 2010, en couple avec un connard (Edward) qui lui brisera le cœur en 2006.
MessageSujet: Re: Playground ◊ Jaya   Lun 26 Fév - 18:21

Il ne s’étalait pas sur le sujet, lâchant une réponse vague dont Jaya se contentait pour une fois. Encore s’ils n’avaient vraiment rien de mieux à faire que de parler de Jared elle aurait tenté d’en savoir plus, mais il était évident, pour l’un comme pour l’autre, que c’était juste un moyen d’entamer la conversation. Ils avaient mieux à discuter que la carrière d’un toxico. Jaya voulait en savoir plus sur Edward, ce qu’il était devenu, où il vivait, ce qu’il faisait de son temps libre… Bref Jared était le dernier de ses soucis. Ils s’installèrent dans le canapé, Edward répondit rapidement à un sms avant de poser son portable sur la table basse et de reporter son attention sur Jaya. Elle hocha simplement la tête alors qu’il lui demandait confirmation quant à sa carrière. Il avait plutôt une bonne mémoire quand il le voulait. Il poursuivit sans plus attendre avec une seconde question. C’est vrai qu’elle c’était contentée de lui dire qu’elle était prof et n’avait jamais dit ce qu’elle enseignait. Bon, en soit Edward aurait pu faire le rapprochement sans trop de difficulté, après tout il était sortie avec Jaya, l’étudiante en littérature anglaise, donc il y avait peu de chance qu’elle enseigne la chinois aujourd’hui. « Littérature. » Dit-elle. « Et je m'occupe aussi le club théâtre du lycée. » Elle prit une gorgée de vin alors qu’Ed lui avouait vouloir ‘surement’ partir un de ces quatre. Autant dire qu’on pouvait difficilement faire plus vague. C’est donc qu’il n’avait pas de projet fixe, c’était juste une envie comme ça. Certainement un besoin de changer d’air. Jaya esquissa un petit sourire alors qu’il évoquait la reine, ne préférant ne pas relever ce rapprochement/étirement, qui n’avait franchement rien de subtile. « De toute façon, t’enfreindrais trop vite le protocole je pense. » Plaisanta t-elle avant d’ajouter, en tentant une piètre imitation d’Edward : « D’you want some fish cake with that mate ? » Elle pouffait de rire avant de prendre une nouvelle gorgée de son verre. C’est sûr qu’il lui faudrait une sacré formation pour être accepter à Buckingham, lui qui semblait parfois incapable d’ouvrir la bouche sans être grossier, mais il n’avait certainement pas besoin de la reine pour trouver un job de cuisinier ailleurs.. « Tu partirais où ? » reprit-elle plus sérieusement. Gosh ça lui rappelait presque ces soirées à Oxford, où, après avoir un peu bu il était particulièrement tendre avec elle et où ils discutaient pendant des heures de tout et de rien. Le bon vieux temps. « C’est pas mon mec. C’était juste un con. Et… tu ne me dois rien du tout. » ajouta t-elle. Elle se doutait bien qu’il ne parlait pas véritablement de dessert, mais ne préférait pas relever ce détail. Pas pour l’instant en tout cas. C’était la première allusion de la soirée et, elle en était presque sûr, pas la dernière, donc elle aurait tout le temps de le remballer plus tard… ou de rentrer dans son jeu, selon son humeur.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
I Could Use a Love Song + Usually a drink will do the trick. Take the edge off quick, sitting in the dark, With a shared cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 85
dispo pour un rp ? : yaaaaas
avatar : Taron Egerton
age : 31 ans
occupation : second de cuisine
relationship status : Ca dépend des jours
MessageSujet: Re: Playground ◊ Jaya   Mar 27 Fév - 20:27

Il faisait super chaud dans ce salon. L’effet de masse y était bien entendu pour quelque chose, et c’était sans compter sur les autres verres de vin qui n’allait pas tarder à suivre. Heureusement, il restait un peu de bouffe, par-ci, par là, pour faire passer un peu tout ça et Edward avait déjà gobé deux trois conneries qui traînaient sur la table, tandis que Jaya lâchait enfin ses infos au compte goutte. A croire qu’elle risquait d’être attaquée par un poison mortel si jamais elle en dévoilait trop d’un coup, sérieux. Rien qui puisse empêcher le garçon de lâcher l’affaire, elle aurait dû le savoir. « C’est quoi tes classes ? Pas trop relou de faire cours à des gamins insupportables ? » Il était persuadé que clairement, il fallait avoir une vocation pour choisir la voie de l’enseignement. Peu de profs avaient réussi à lui transmettre une quelconque passion, ni même à croire simplement en lui. Autant dire qu’à partir de là, c’était mal barré. Pas de doute que Jaya aurait détesté l’avoir comme élève, et comme elle devait sûrement le penser très fort elle aussi, Ed ne perdit même pas de temps à le lui faire remarquer. « Sinon c’est sympa, tu leur fais faire quoi comme pièce ? » Si elle pensait qu’elle allait pouvoir s’en sortir comme ça. Il n’allait pas se gêner à se livrer à un interrogatoire s’il le fallait. Et puis qu’elle le croit ou non, cela l’intéressait vraiment. Ils passaient tellement de temps à se chamailler que c’était parfois difficile de se concentrer sur le reste. Pour une fois que ça se passait bien, il n’allait pas laisser filer cette occasion. Bon joueur, il consentit même à rire avec elle parce que de toute façon, là encore, elle marquait un point. « Ouais faire des courbettes à Charles, Princesse fanfreluches et son mari chauve, bonjour l’angoisse. Tu sais quoi, c’est pour ça que je pourrais jamais faire de service en salle et que je préfère largement traîner au fond des cuisines. » Enfin la conversation glissait facilement pour se faire naturelle. Si c’était pour se coltiner tous les jours la gueule de clients comme son boyfriend à deux balles, plutôt crever ! Jaya avait de grandes chances de ne rien faire de toutes ces infos de toute façon. Edward haussa les épaules. « La France, ça pourrait être cool. Ils ont de la bonne bouffe, pas comme la gelé dégueulasse qu’on se tape ici. » s’il y avait bien une chose qu’il avait réussi, c’était éduquer son palais à reconnaître ce qui était bon, de ce qui ne l’était pas, et on pouvait clairement dire que les anglais avaient des goûts de merde. « Paris ça fait rêver, tu trouves pas ? »

Il la laissa se justifier sans vraiment insister, après tout, c’était tant pis pour elle – un de ses potes choisit ce moment pour les rejoindre, et bientôt leur groupe s’agrandit, les discussions s’enchaînèrent, si bien qu’Ed ne savait plus vraiment à combien de verres il en était. Il donna son adresse au gars en vue d’une nouvelle soirée, idée qui lui paraissait géniale en l’instant, mais sans doute moins judicieuse au réveil le lendemain. Une chose en entraînant une autre, son bras s’était finalement sans grand mal enroulé autour des épaules de Jaya. Après tout, si elle ça ne lui convenait pas, elle avait assez de répondant pour le lui faire savoir, il ne s’inquiétait pas trop là dessus. « C’est cool que tu sois venue Jaya. Tu vois que tu peux être fun quand tu veux ! » C’était masqué une fois de plus derrière de la moquerie, mais elle était suffisamment maligne pour lire entre les lignes.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Let’s get drunk together ◊ So I can kiss you and blame it on the vodka. © Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 282
dispo pour un rp ? : Yep, always.
avatar : Priyanka Perfect Chopra, Queen of India. (ouais rien que ça !)
age : 29/04/86 (31 ans en 2017 - 23, 24 ans en 2010 - 19, 20 ans en 2006)
occupation : Hot English teacher at Holland Park High School.
relationship status : Célibataire en 2017 et en 2010, en couple avec un connard (Edward) qui lui brisera le cœur en 2006.
MessageSujet: Re: Playground ◊ Jaya   Mer 28 Fév - 14:23

Les informations tombaient au compte goutte et Edward voulait en savoir plus. Jaya était plutôt surprise qu’il s’intéresse autant à ce qu’elle faisait. Elle avait du mal à savoir si c’était sincère et que ça venait du ‘nouveau’ Edward, ou si ce n’était qu’un stratagème pour la charmer. Quoi qu'il en soit elle c'était promise de ne pas trop réfléchir donc elle allait lui répondre, et ne pas hésiter à lu ien dire plus, histoire qu'il soit satisfait. « J’ai 4 niveaux différents et 3 classes par niveau. Des Year 8, 10, 12 et 13*. Ça me fait environs 20 cours par semaine, puisque certaines classes on la chance de me voir plusieurs fois par semaine. Après pour ce qui est de les supporter : Avec les plus grands ça va, sachant qu’ils ont des examens dans l’année, ils sont plutôt sérieux, mais il n'faut pas trop les poussés, ça restent des ados susceptibles. Et avec les autres j’essaie de rendre les cours intéressants et de ne pas leur donner trop de devoirs. On fait comme on peut pour être apprécié tout en étant respecté… Et les devoirs, pour être apprécié c’est pas vraiment l’idéal. » Elle marqua une courte pause pour prendre une gorgée de vin avant de poursuivre. « Après faut savoir que j’enseigne dans un établissement privé vers Kesington et Chelsea. Donc, j’ai surtout des gamins de riche qui sont, dans l’ensemble pas trop mal élevé. Du coup j'ai pas vraiment d’élèves turbulents et violent... juste des petites divas qui te jugent si tu n’as pas un sac à main de marque. » Elle disait ça sur le ton de la plaisanterie mais c’était la vérité. Elle le savait pas expérience puisque c’était là qu’elle avait fait son secondaire aussi. Un établissement pour petit riche où elle avait d’ailleurs rencontré Gabrielle et les autres. Ses parents avaient économisé pour l’envoyé ici, ce qui clairement n’était pas le cas de la plupart de ses camarades à l’époque. C’était une école située dans le district de Kensington et Chelsea, le genre d’établissement où l’on pouvait croiser les Beckham et leurs enfants et où certain parents déposaient leur ados en Tesla. Donc oui, elle n’avait pas à se plaindre. Elle enseignait dans un milieu privilégié, avec du bon matériel et des enfants qui, sauf exception, étaient bien élevés et savaient se tenir. Bon il y avait toujours des tensions avec certain élèves, puisque c’était la période de l’adolescence qui voulait ça, mais ça n’avait rien à voir avec ce que devait endurer certains profs dans des quartiers difficiles. « Et comme pièces on fait surtout du Shakespeare. On est un peu obligé de voir les classiques. » C’était pas toujours passionnant mais Jaya essayait de modernisé un peu certain classique, histoire que les enfants s’amusent aussi, puisqu’ils ne rejoignaient pas le club théâtre pour avoir un cours de littérature supplémentaire.
Edward admettait préférer rester au fond des cuisines et Jaya esquissa un petit sourire. C’est sûr qu’à part faire le service dans un petit bistro à la bonne franquette, il n’avait pas le profil pour être serveur dans un grand restaurant. Mais derrière les fourneaux c’était certainement autre chose. Oui ‘certainement’ parce qu’elle n’avait mangé qu’une fois dans le restaurant d’Edward et ce n’était pas vraiment suffisant pour se faire une idée. « Hm la France niveau gastronomie j’imagine que c’est un peu le rêve de tout cuisinier qui se respecte. » Jaya n’avait visité Paris qu’une fois et, bonne anglaise qu’elle était, elle aimait tout de même la cuisine de son pays, même si elle n’était pas mondialement réputée. Les anglais savaient au moins faire de bon curry indien (merci la colonisation), chose qui n’était pas si évidente à trouver en France. « Paris ça fait rêver en effet. Tu pourrais y ouvrir un petit restaurant. Épouser une française. Manger des grenouilles et des escargots. »

La soirée se passait étrangement bien. Aucune idée si c’était le vin qui lui montait à la tête, ou juste le fait qu’Edward était vraiment devenu un type bien, mais elle passait un agréable moment. Et puis ils étaient plutôt bien entourés. D’autres personnes se joignaient à leur conversation, passant de débat politique, à des séries d’anecdotes ridicules, le tout sans prise de tête, comme au bon vieux temps. Elle retrouvait de vieille connaissance d’Oxford dont elle avait oublié l’existence. Edward la tenait pas les épaules, comme il aurait pu le faire à l’époque de la fac et au cours de la conversation elle se surprenait même à poser une main sur sa cuisse, comme si rien n’avait changé. Y’avait une sorte de nostalgie dans l’air qui lui faisait presque oublié que les années étaient passées et qu’ils ne sortaient plus ensemble. « Je suis très fun ! T’as qu’à demander à mes élèves, ils m’adorent. » Lâcha t-elle. Elle avait un peu trop bu, il fallait  bien l’avouer. « J'suis pas vraiment venue, c’est toi qui es venue me chercher. Mais … je suis contente d’être là, je passe un bon moment. » Ajouta t-elle en venant pincer la joue mal rasé d’Ed. Elle était sincère, d’autant plus qu’elle avait bu. « En faite t’es un type bien. C’est surprenant parce que je pensais que t’étais toujours un connard, mais en fait non… Les grenouilles ça te réussit ! » Ouais elle était partie du principe qu’il mangeait des grenouilles, aller savoir…



*Year 8, 12/13 ans – 5ème
Year 10, 14/15 ans – 3ème (mais visiblement ils n’ont pas d’examen puisque ils passent les SATs en Year 9… va savoir pourquoi.)
Year 12, 16/17 ans – Première
Year 13, 17/18 ans – Terminale.
Pour le nombre d'heure pas semaines je me suis basé sur des témoignages d'enseignant anglais (ouais je suis aller jusque là, c'est grave) donc voilà, je pense que c'est assez réaliste. (puis si ça l'est pas taaaaant piiiiis.)



. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
I Could Use a Love Song + Usually a drink will do the trick. Take the edge off quick, sitting in the dark, With a shared cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 85
dispo pour un rp ? : yaaaaas
avatar : Taron Egerton
age : 31 ans
occupation : second de cuisine
relationship status : Ca dépend des jours
MessageSujet: Re: Playground ◊ Jaya   Dim 4 Mar - 19:04

Autant dire que Jaya était sexy lorsqu’elle était passionnée et qu’elle se laissait aller dans cette discussion sur le travail. Ou peut être que c’était l’alcool qui exacerbait ce sentiment. Ce n’était pas le moment de flancher, Edward n’avait pas fait tous ces efforts jusqu’à maintenant, pour prouver sa bonne volonté, alors, pas d’entourloupes. Il n’était même plus certain de quel était son véritable objectif de départ, sans doute était-ce l’un de nombreux talents maléfiques de la brune. Il l’observa parler à la dérobée, les flashs du passé refaisant surface par la même occasion. Jamais il n’aurait pu aller dans une école pareille, déjà faute de moyens, mais aussi parce qu’il avait été un ado désespéré. Pour preuve, il avait bien triché pour entrer à Oxford par la suite, et avait même finit par s’y faire dégager. Il réalisa non sans amertume qu’ils n’étaient décidément pas du même monde, ce qui n’était pas une surprise, mais surtout qu’il ne risquait pas d’en faire partie. Il avait toujours été pris de haut par ces gens là, et de son côté, il ne s’était pas gêné non plus pour les mépriser. C’était idiot, et sûrement inconscient de la part de Jaya, mais il ne put s’empêcher de prendre certaines remarques personnellement. « Tu sais, les gamins difficiles, s’ils cherchent à attirer l’attention sur eux, c’est souvent pas pour rien. » Forcément il y avait des exceptions, mais pas que. C’était à elle de faire l’interprétation maintenant, pas question de chercher à s’étendre sur le sujet. « En tout cas, grosse ambiance, je trouve ça vraiment relou de supporter tous ces gosses de riches. » Même s’il n’avait pas de contact direct avec ses clients, il en savait plus ou moins quelque chose, et ce n’était pas l’envie qui avait manqué de parfois leur faire ravaler leurs remarques acerbes en même temps que leurs gambas. En tout cas, son idée de la France et de la capitale prenait naissance à partir de ses connaissances vues à travers la télé, les bouquins, ou même des discussions, et s’il ne doutait pas que certains préjugés étaient faussés, il avait bien envie d’en vérifier d’autres par lui-même, c’est clair. Il ne manqua pas de reprendre sa désinvolture habituelle. «  Le restau et les nanas, ouais. Mais tu peux direct oublier le reste. J’me risque pas à ces trucs là ! » Non Quelle idée de bouffer des trucs pareils aussi. Certaines de leurs idées étaient un peu farfelues, mais heureusement, dans l’ensemble, les français ne s’en sortaient pas trop mal. « On verra bien. » Ces histoires de happy ending, mariage et compagnie hein.

Forcément, cela ne pouvait que faire plaisir à Edward de voir Jaya rire et s’amuser, lorsqu’il se souvenait que la plupart du temps, il l’a fait pleurer et crier. Il avait le cerveau un peu embrouillé de toute façon pour avoir à gérer une énième dispute. Ce qu’elle finit par dire n’arrangea en rien les choses. « Ah ouais, on dirait que ça t’étonne… » il fallait toujours qu’elle ramène le problème sur le tapis, décidément. Il allait lui faire tout un topo sur le prescription et compagnie, mais fut de toute façon interrompu par les éclats de voix qui finirent par revenir de plus belle. Finalement, au bout d’un moment, il finit par lâcher, dans ce qui lui paraissait être la suite logique des choses « Tu veux qu’on rentre ? » ou, quand, comment, la question restait ouverte, mais il n’y avait qu’une seule sorte de réponse attendue. Certains invités s’étaient d’ailleurs déjà fait la malle entre temps, et c’est comme ça qu’Ed finit par repérer Jared à l’entrée de la cuisine, lui permettant de se rappeler la véritable raison de sa présence ici au départ. Il déposa un baiser sur la joue de Jaya avant de bondir de son siège afin d’esquiver toute claque perdue, on ne savait jamais. « Bouge pas, je reviens. » Il attrapa son portable à la volée, le temps de rejoindre son ami et réclamer sa came. Ensuite, avec un peu de chance, la soirée risquait de bien se terminer.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Let’s get drunk together ◊ So I can kiss you and blame it on the vodka. © Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 282
dispo pour un rp ? : Yep, always.
avatar : Priyanka Perfect Chopra, Queen of India. (ouais rien que ça !)
age : 29/04/86 (31 ans en 2017 - 23, 24 ans en 2010 - 19, 20 ans en 2006)
occupation : Hot English teacher at Holland Park High School.
relationship status : Célibataire en 2017 et en 2010, en couple avec un connard (Edward) qui lui brisera le cœur en 2006.
MessageSujet: Re: Playground ◊ Jaya   Mer 7 Mar - 19:41

« Tu sais, les gamins difficiles, s’ils cherchent à attirer l’attention sur eux, c’est souvent pas pour rien. » lâcha le blond. Et bien sur elle le savait, ceci dit les gamins ‘difficiles’ auxquels elle avait affaire n’avait pas le même genre de problème que ceux des quartiers sensibles. Si un ado faisait une crise dans un de ses cours c’était plutôt parce qu’il s’agissait d’un gamin pourri-gâté, qui ne supportait pas qu’on lui donne des ordres, ou alors, un gosse de riche avec des parents trop souvent absent qui voulait attirer l’attention pour qu’on s’occupe de lui. C’était à peu près les deux seuls cas de figure dans un établissement comme celui-ci. Ou en tout cas, les cas les plus courants. Mais Jaya se doutait bien qu’Edward n’avait pas eu la même enfance qu’elle et n’avait donc pas la même expérience qu’elle. Tout comme Jaya n’avait pas eu la même enfance que, par exemple, les enfants de la famille Grayson. Ils étaient tous d’un monde diffèrent, et là ou Jaya voyait de l’insolence, Edward voyait de la détresse. Bien qu’elle saisisse la remarque du jeune homme elle ne préféra pas rebondir dessus. Elle savait par expérience que parler du passé d’Edward n’était pas une bonne idée, et la soirée se passait si bien qu’il aurait été dommage de tout gâcher en venant questionner l’anglais sur son enfance. « On si fait. » dit-elle simplement. Elle avait grandi parmi des gamins comme ça, et mieux encore: sa meilleure amie était une de ces ‘gosses de riches’. Donc elle n’avait pas vraiment de soucis pour les supporter, elle avait appris leurs codes et se fondait dans la masse sans trop de problème. Puis vint le sujet d’Edward et son potentiel avenir français. Et bien qu’il semble voué un culte à la gastronomie tricolore, il n’était visiblement pas prêt à aller jusqu’à manger grenouilles et escargots. Par contre quand il s’agissait d’épouser une française il n’y avait pas d’hésitation de sa part, ce qui n’étonnait pas vraiment Jaya.

« Disons que c’est une agréable surprise puisque je m’étais faite à l’idée que t’étais une ordure….» Commença-t-elle. Avant de conclure: « …But you proved me wrong.» C’était un compliment, même si ça n’en avait pas totalement l’air. Elle passait un bon moment, avait un peu bu donc c’était le moment parfait pour partager le fond de sa penser : Elle c’était, enfin de compte, trompée à son sujet. Puis Edward lâcha la fameuse question, terriblement vague. Et en temps normal Jaya y aurait longuement réfléchis. Elle aurait pesé le pour et le contre, se serait demandé à quoi elle s’engageait en répondant par ‘oui’. Mais pas ce soir. Le mot d’ordre était ‘don’t overthink it’, elle avait passé toute la soirée comme ça, à ne pas trop se prendre la tête, à vivre l’instant présent, et ça c’était parfaitement bien passé, donc autant continuer sur cette jolie lancée. C’est donc un : « Oui. » qui échappa ses lèvres. Parlait-il de rentrer chez lui, ou chez elle ? Elle n’en savait rien mais ne s’en inquiétait pas plus que ça. Le vin aidait un peu il fallait l’admettre. Et même si une petite part d’elle, noyé sous l’alcool lui suppliait de ne pas se laisser avoir, pour le reste elle était paré à toute éventualité. Ce qui devrait arriver arrivera, que ce soit ce soir, ou la semaine prochaine. Il fallait se rendre à l’évidence : elle n’allait de toute façon pas pouvoir se débarrasser d’Edward maintenant qu’il était re-rentré dans sa vie. Donc autant voir tout de suite où ça l’a menait et quels étaient ses intentions. Quelque part, sans s’en rendre compte, Jaya le testait. Edward déposa un rapide baiser sur la joue de la jeune femme avant de se lever, d’attraper son téléphone et de rejoindre Jared. Jaya le regarda s’éloigner un instant, avant d’attraper son verre, qui était sur la table basse, pour en terminer son contenu. La place d’Edward dans le canapé fut rapidement prise par une blonde avec laquelle Jaya discuta brièvement. Puis après quelques minutes elle se leva pour récupérer ses affaires, ainsi que le manteau d’Edward et le rejoignit. Elle arriva à la fin de l’échange, ignorant totalement ce qui venait de se passer. Ce qui n’était certainement pas plus mal, sans quoi elle aurait laissé Edward ici. « On y va ? » Demanda t-elle au blond, en lui tendant son manteau. Où ? Elle n’en savait rien, et quelques choses lui disait que lui non plus ne savais pas. Elle salua Jared d'un rapide sourire avant de se diriger vers la porte.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
I Could Use a Love Song + Usually a drink will do the trick. Take the edge off quick, sitting in the dark, With a shared cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 85
dispo pour un rp ? : yaaaaas
avatar : Taron Egerton
age : 31 ans
occupation : second de cuisine
relationship status : Ca dépend des jours
MessageSujet: Re: Playground ◊ Jaya   Sam 17 Mar - 18:25

Organiser ses idées lui semblait de moins en moins aisé, pourtant, Edward réussi sans trop de mal à rejoindre Jared, se concentrant pour garder une démarche assurée. Le sourire que celui-ci était d’ailleurs en train d’arborer en disait long. Même avec un coup dans le nez, Ed n’était pas dupe. « Elle s’est pointée dans mon restau l’autre fois si tu veux tout savoir. » maugréa t-il en évoquant Jaya, préférant couper court. « Tu crois que tu as de quoi me dépanner ? » Ils s’éclipsèrent quelques instants, le temps que l’autre lui transmette le paquet dont il avait parlé à demi mots. Ce n’était pas un secret, mieux valait être discret lorsqu’il s’agissait de drogue, et puis, il n’avait pas forcément envie d’avoir affaire à Jaya à ce sujet. Ce qu’elle en pensait, ce n’était pas vraiment le problème, ce n’était pas aujourd’hui qu’une nana allait commencer à lui dicter sa conduite, mais bon, jusque-ici, la soirée s’était passée sans accro, ce n’était pas pour autant la peine de tendre le bâton pour se faire battre. Le temps de ranger sa commande, Edward constata qu’il venait de manquer un appel – encore. Il préféra ne pas s’en formaliser, il y avait ces conneries de boîtes vocales pour ça, il n’allait pas apprendre à celui qui cherchait à le joindre à s’en servir.

Jaya profita de ce moment pour apparaître – c’était elle qui méritait toute son attention, encore plus maintenant qu’elle s’était décidée à se montrer docile et accessible. Ce n’était pas le moment de laisser passer sa chance, et il était bien décidé à laisser son intuition faire le reste. « Ouais. Attends deux secondes, ça me prend la tête cette histoire. » L’écran de son portable venait de s’éclairer de nouveau, indiquant l’appel qu’il se résigna finalement à prendre. « Ouais ? » s’annonça t-il, sans le moindre effort pour paraître aimable, véritable signal d’alerte concernant sa mauvaise volonté. Son expression ainsi que son timbre changèrent rapidement néanmoins lorsque son interlocuteur déclina son identité. « Oui, c’est moi. » La musique était toujours beaucoup trop forte, la conversation devenant immédiatement impossible. Il chercha à s’isoler sur le balcon, l’effervescence, tout comme les effets de l’alcool lui paraissant très loin tout à coup. Le mec à l’autre bout du fil s’était lancé dans des explications qu’Ed n’entendit que d’une oreille. Tout prenait sens à présent, les appels tardifs et tout ça, et il aurait tellement aimé dire à ce type de la fermer. Seulement voilà, jusqu’aux dernières nouvelles le déni n’avait pas encore le pouvoir d’effacer les mauvaises nouvelles, et il n’avait pas trop le temps de s’appesantir dessus. Il finit d’échanger brièvement, le temps de récupérer les informations essentielles à propos de sa mère, et ferma les yeux quelques secondes pour se masser les paupières avec son pouce et l’index. Génial putain. Elle avait encore bien choisi son moment.

Il gagna le salon dans l’optique de se casser fissa, ce qui fut un nouvel électrochoc pour lui rappeler qu’il était venu accompagné. Merde. Il y avait Jaya. Et clairement il n’avait ni le temps, ni l’envie des explications, parce que ça allait soulever des questions, et bref, malheureusement, il avait une priorité à gérer et ça avait un peu éclipsé tout le reste. Il attrapa un garçon brun par le bras. « La fille là bas, tu peux lui commander un taxi ? Elle veut rentrer chez elle. » Il désigna Jaya. « Et je te déconseille de tenter quoi que ce soit, c’est ma meuf. » bluffa t-il devant l’air goguenard de l’autre, ne s’en remettant à présent que sur sa bonne foi. Sans prendre le temps de vérifier qu’il se soit acquitté de sa tâche ou pas, il claqua la porte derrière, les souvenirs de la soirée entaché par un énième drame familial.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Let’s get drunk together ◊ So I can kiss you and blame it on the vodka. © Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 282
dispo pour un rp ? : Yep, always.
avatar : Priyanka Perfect Chopra, Queen of India. (ouais rien que ça !)
age : 29/04/86 (31 ans en 2017 - 23, 24 ans en 2010 - 19, 20 ans en 2006)
occupation : Hot English teacher at Holland Park High School.
relationship status : Célibataire en 2017 et en 2010, en couple avec un connard (Edward) qui lui brisera le cœur en 2006.
MessageSujet: Re: Playground ◊ Jaya   Mer 21 Mar - 12:21

Un rapide “bouge pas je reviens” qui c’était en suite suivit d’un “deux secondes” et Jaya avait de sérieux flashback de ses années universitaire. Elle se retrouvait une fois de plus à jouer les potiches pendant que monsieur faisait autre chose. Mais elle restait positive, laissant Edward répondre à son téléphone qui n’avait cessé de sonner ce soir. C’était certainement urgent. Jaya resta donc dans un coin du salon. Elle observa Edward s’éloigner vers le balcon, avant de sortir son téléphone de la poche de son manteau. Tuer le temps sur instagram, c’était encore ce qu’il y avait de mieux à faire. Elle faisait donc défiler son fil d’actualité, passant de photos de Beyoncé en tenue de soirée, à celle ‘so aesthetic’ de ce que Gabrielle avait mangé un peu plus tôt dans la journée. Les minutes défilèrent et lorsqu’elle redressa la tête, elle chercha machinalement Edward du regard. Entre la foule, elle distingua le balcon sur lequel un petit groupe c’était réuni pour fumer, mais Edward n’en faisait pas partie. Elle balaya la pièce à la recherche de la tête blonde de son ex, mais il avait tout simplement disparu. Elle hésita un instant à lui envoyé un message, après tout il était possible qu’il soit dans une autre pièce, ou qu’il soit sortie l’attendre dehors. Elle avait juste à lui demander où il était, il n’y avait pas de quoi paniqué. Il y avait tout un tas de scénario possible. Mais elle renonça bien vite à cette idée. « Don’t overthink » Se répéta-t-elle dans un murmure. Il ne pouvait pas être bien loin, il l’avait invité ici, il l’avait harcelé pendant des semaines pour avoir un nouveau rendez-vous avec elle et elle avait enfin accepté de repartir avec lui, c’était clairement tout ce qu’il attendait et ce depuis le soir de leur retrouvailles. Il ne pouvait tout simplement pas être partie sans elle. Elle attrapa donc un nouveau verre. S’il fallait tuer le temps, autant faire comme tout le monde ici. Boire et bavarder. Elle se lança donc bien vite dans une conversation passionnante au sujet des gummy bear qui se trouvait dans un bol sur la table-basse non loin, tout en sirotant ce qui devait être le pire mélange existant : vodka redbull.
« Hey, t’es toujours là ?? Un type m’a dit que tu voulais partir. » Lâcha un mec qu’elle n’avait jamais vu avant. Il avait un peu trop bu, c’était évident, mais en même temps il devait être difficile de trouver quelqu’un de sobre dans cet appartement à ce stade de la soirée. Elle resta perplexe, fronçant les sourcils alors qu’il renchérissait. « Ton mec m’a dit que tu voulais rentrer chez toi et qu’il fallait t’appeler un taxi. » Et elle s’apprêtait à lui avouer ne pas avoir de petit-ami, se figurant premièrement qu’il devait s’agir d’une technique de drague pourrit, mais bien vite son petit cerveau, embrumé par l’alcool, se remit à fonctionner. Edward était le petit ami et il avait demandé à ce type d’appeler un taxi pour elle. Donc il était partit. Sans elle. Depuis combien de temps ? elle n’en avait aucune idée, puisqu’après dix minutes sur son téléphone, et ne l’ayant pas vu sur le balcon, elle avait tout simplement arrêté de l’attendre et avait profité de la soirée seule. Elle n’avait pas vraiment vu le temps passé, et vu l’était dans lequel se trouvait ce type, il n’était pas impossible qu’il ait tout simplement oublié de lui faire passer le message. D’autant plus qu’il avait l’air surpris de la voir encore ici. « Donc tu m’as appelé un taxi ? » demanda t-elle. Elle avait trop bu pour être contrariée par la nouvelle et l’idée qu’Edward l’ait abandonné ici, mais dès demain elle lui en voudrait. Pour le moment elle s’amusait plutôt de l’état d’ébriété du jeune homme qui se trouvait en face d’elle. Sans grande surprise il lui répondit par la négative. Tant pis, c’était certainement une raison de plus pour ne pas rentrer tout de suite. Elle aviserait une fois la soirée terminée, ne comptant pas passer la nuit ici… Enfin pour le moment, qui sait ce qui pouvait arriver après quelques verres de plus.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
I Could Use a Love Song + Usually a drink will do the trick. Take the edge off quick, sitting in the dark, With a shared cigarette.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Playground ◊ Jaya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Playground ◊ Jaya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche d'île] Jaya
» Ashes of a Hopeless Playground [RPG Urbain]
» Agnar.d.Edge[terminer]
» Paysages tant attendus.
» Joyau du désert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: london, 2018 :: northbound to southbound :: northern line :: camden town-
Sauter vers: