Partagez | 
 

  Come and take a walk on the wild side ; palothy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Come and take a walk on the wild side ; palothy   Jeu 18 Déc - 21:22

Troisième bière de la soirée. Je m’évente le visage avec ma main, espérant un instant pouvoir échapper à cette chaleur étouffante qui assomme le bar en ce moment-même. Dehors, il fait un froid de canard, le chauffage est donc à fond. J’ai l’impression que je vais fondre. Je regarde la chaise vide en face de moi, chaise qui était auparavant occupée par mon frère avant qu’il ne m’abandonne lâchement pour aller travailler. Crise de vendredi soir, comme il dit. Je soupire, enlève mon pull tout en regrettant de ne pas pouvoir enlever également ma chemise. Une vieille dame me regarde avec de gros yeux, tandis qu’elle ressert son écharpe autour de son cou. J’abandonne l’idée de me rafraîchir pour me focaliser sur la musique, qui me fera peut-être oublier la chaleur qui m’envahit – et qui m’effraie, me demandant si je ne serai pas malade. Mais en oubliant la chaleur, je pense à d’autres choses et je doute. Encore. Je ne sais pas pourquoi ça m’arrive mais depuis quelques semaines, j’ai des doutes, sur ma vie en général, mes choix et notamment mes choix de carrière. Ça va, ça vient. Ai-je bien fait de faire ces études ? Aurais-je mieux fait de rester aux USA ? De choisir une autre filière ? C’est bizarre comme parfois, les doutes nous envahissent et qu’on devient presque incapable de réfléchir correctement et de prendre les bonnes décisions. Comme ne pas recommander une quatrième bière alors que je n’ai pas mangé de la soirée. Et je bois, jusqu’à ce que les doutes s’envolent pour laisser place à une certaine allégresse, qui augmente au fil des verres, une envie de hurler que le monde est beau et que tout le monde doit s’aimer, même si certains ont fait du mal à d’autres. Je me mets à discuter avec des voisins, à rigoler avec des inconnues, oubliant tout handicap qui a longtemps fait la risée de moi à Cambridge. Je finis par commander un sandwich, rejoignant mes nouveaux voisins de table dans leur repas. On échange nos bonnes adresses de la ville, sur nos séries préférées, tout en évitant de spoiler celui ou celle qui a du retard.

Puis je finis par abandonner mes amis d’un soir pour foncer chez Harrod’s. Le fil de la conversation ayant mené jusqu’à Noël, je me suis rendu compte qu’il me manquait certains cadeaux, dont un pour ma mère. Je ne peux décemment arriver à Cardiff, les mains vides ou alors avec un cadeau bas de gamme. Me rhabillant, je dis au revoir à tout le monde et je travers les quelques rues qui me séparent du magasin, le visage enfouie dans mon écharpe. Je me faufile jusqu’à l’entrée et reste un moment dans le hall à admirer le décor. C’est bête et fait pour les touristes mais l’architecture me plait à chaque fois que je rentre ici. Je me ballade dans les rayons – un peu trop – guilleret, à la recherche du cadeau parfait. Les bières bues plus tôt me donnent encore chaud, je me déshabille de nouveau, sous le regard réprobateur d’une mère de famille qui vient de dire à son fils de garder son pull sur le dos. Lui souriant, je m’éloigne, flâne et repère un service en porcelaine magnifique qui plaira forcément à ma mère. Je paie en souriant comme un idiot. Finalement ça a été rapide. Je continue mon tour, profitant de l’ambiance des fêtes jusqu’à ce que je tombe sur un visage connu. Paloma se tient un peu plus loin, un sac à la main également. En voyant son sourire, je ne peux m’empêcher de sourire à mon tour et de la trouver jolie. Non pas que la réflexion n’a jamais été faite mais ce soir, particulièrement, je la trouve jolie. Dans un élan inédit que je me promettrais de ne pas regretter le lendemain, je m’approche d’elle pour l’accoster, oubliant que j’ai bu plusieurs verres auparavant et que je ne dois pas paraitre très sobre, ni faire bonne impression. Ce n’est pas grave, je tente le coup. Je lisse ma chemise, passe une main dans mes cheveux et m’arme d’un sourire, qui, j’espère, ne fait pas trop sociopathe. « Bonsoir Paloma ! Quelle heureuse surprise de te trouver ici ! »
Revenir en haut Aller en bas
 
Come and take a walk on the wild side ; palothy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» come and take a walk to the wild side ☆ 26.06, 20h31
» Walk on the wild side.[ Terminé ♥ ]
» Siobhan ※ take a walk on the wild side
» FELIA D. RIMENEZ ❋ Take a walk on a wild side.
» Come and take a walk on the wild sid ¤ Ambrose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2013-2014-
Sauter vers: