Partagez | 
 

 Call It What You Want ft. Fazou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



messages : 101
dispo pour un rp ? : Oui
avatar : Alia Bhatt
age : 24 ans
occupation : Ex-Bollywood star, now unemployed failure
relationship status : En couple avec un gars qu'elle a laissé en Inde. Donc... célibataire (?)
MessageSujet: Call It What You Want ft. Fazou   Ven 23 Fév - 13:23

Call It What You Want

« Ok, fine. One last drink and then I go. » C’est ce qu’elle avait dit à exactement minuit et dix-huit minutes. Et pourtant elle se retrouvait devant le club alors que ce dernier fermait ses portes. Il devait être un peu plus de trois heures du matin, il faisait terriblement froid, mais comme bon nombre de jeunes filles qui sortaient de cet établissement, elle était en tenue légère. Short en jean noir, avec un crop-top bleu qui était plus ou moins recouvert par en veste en jean ouverte, et qui, à en juger par les trous sur les manches n’était pas très chaude. Mais elle ne frissonnait pas pour autant. L’alcool la réchauffait, ou plutôt, l’anesthésiait contre le froid.
« It’s alright I live just around the corner. » lâcha-t-elle, avant de se défaire de l’étreinte d’un type totalement arraché qui venait de lui proposer de la ramener. Elle tapota l’épaule du jeune homme en gloussant comme une idiote avant de faire un rapide signe de la main à un groupe de fille qui lui disait au revoir et de tourner les talons. Elle ne marchait plus très droit, même dans ses converses. Elle titubait joyeusement, faisant balancer son ridicule sac à main Chanel, tout en fredonnant une chanson entendue un peu plutôt. Elle était loin d’être fatiguée, malgré l’heure et la soirée qu’elle avait passé à danser.
Atteignant son building elle grimpa les quelques étages qui la séparait de la porte de chez elle, avant de glisser ses clefs dans la serrure et de rapidement refermer derrière elle. Sa mère était depuis longtemps couchée, et contrairement à d’autre soir où elle s’endormait devant la télévision, ce soir l’appartement était totalement silencieux, si ce n’était pour le ronronnement du frigo. S’asseyant maladroitement par terre, dans l’obscurité, Zahra prit une bonne dizaine de minutes simplement pour défaire ses lacets. Dans le noir et bourrée c’était une tâche difficile, il fallait bien l’admettre et elle regrettait presque de ne pas avoir mis ses chaussures à talons hauts pour sortir. Une fois ces foutus converse retirés, elle les abandonna au milieu de l’entrée avant de se redresser. Elle manquant de perdre l’équilibre, avant de se mettre en marche, faisant glisser ses chaussettes sur le parquet, tout en comptant ses pas jusqu’à sa chambre. C’était une vieille technique qu’elle avait utilisé par le passé et qui avait fait ses preuves. « Douze… c’était douze ? » chuchota t-elle à elle-même. Elle tâtonna contre le mur jusqu’à trouver la porte et enfin la poignée de cette dernière. Un petit sourire étira ses lèvres, fière de constater qu’elle n’avait pas perdu la main. Puis sans plus attendre elle rentra dans la chambre. Sans même regarder, elle se retourna pour fermer la porte délicatement derrière elle, avant de remarquer qu’il y avait de la lumière dans la pièce. Pourtant elle avait tout éteint avant de partir. Les sourcils froncés, perplexe, elle se retourna lentement pour voir Farah. « Fuck. » lâcha-t-elle en sursautant, reculant d’un pas, se retrouvant plaqué contre la porte et faisant plus de bruit qu’elle ne l’aurait voulu. « Why are you in my room ? » Ajouta t-elle surprise, avant de rapidement balayer la pièce du regard et de rester bouche-bée. « Oh… » Petites guirlandes lumineuses accrochées au mur et vieux poster de Taylor Swift dans un coin : Il n’y avait pas de doute, Farah n’était pas dans la chambre de Zahra. Au contraire, était bien dans la sienne et c’était Zahra qui venait de s’y inviter. Il y eu un vague silence durant lequel l’aînée observait, toujours la bouche entre ouverte, chaque recoin de la pièce, puis, décidément trop bourrée, elle finit par pouffer de rire face au ridicule de la situation. Elle s’arrêta de rire dès qu’elle croisa le regard de sa sœur. « Shit, shit, shit. Stop laughing you sound drunk as fuck. Act normal. Sober even. Yeah act sober. » Pensa t-elle en rajustant la bandoulière de son sac sur son épaule avant de se racler bruyamment la gorge et de glisser ses mains dans les poches de sa veste en jean. « Tu dors pas ? » Nice job. That’s such a normal question to ask someone who’s staring at you and who’s obviously not asleep.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
There's glitter on the floor after the party, Girls carrying their shoes down in the lobby.
Revenir en haut Aller en bas
 
Call It What You Want ft. Fazou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» Call of Chtulhu LCG
» ~ call me maybe (baptiste)
» Quel est votre Call Of Duty préféré?
» Call me doc (Kaitlyn)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: london, 2018 :: westbound to eastbound :: piccadilly line :: soho-
Sauter vers: